Clisthène, c’est un collège public expérimental situé à Bordeaux (France)

Clisthène est une structure expérimentale innovante qui a ouvert ses portes en septembre 2002. Rattachée administrativement au collège public du Grand Parc (Bordeaux – Gironde – France) et fondée sur des principes totalement différents du système actuel, elle est approuvée et soutenue par le Ministère de l’Éducation Nationale.

Clisthène est l’acronyme de Collège Lycée Innovant et Socialisant à Taille Humaine dans l’Éducation Nationale et Expérimental.

« Le plus intéressant, c’est que ce projet reste dans le cadre strict de l’Éducation Nationale. Il ne s’adresse pas à des élèves particuliers et ne coûte pas plus cher que le modèle dominant. Il ne s’agit pas d’une « utopie pédagogique » mais d’un vrai « pari » : inventer une école plus efficace, plus intégrée, plus active et plus démocratique tout en gardant les contraintes de programme et de niveau. »

François Dubet, sociologue, interrogé par l’AFP à l’ouverture de Clisthène, le 3 septembre 2002.

Trois objectifs fondamentaux

Il s’agit d’une expérimentation globale sur l’organisation et la pédagogie structurée autour de trois axes :

  • susciter l’intérêt, la motivation des élèves pour réduire l’échec scolaire et faire aller chacun au bout de ses potentialités :
    • par une réflexion sur les objectifs, la nature de la pédagogie, et le type de rapport au savoir proposé (travail sur l’interdisciplinarité, sur les programmes revisités à partir d’objectifs noyaux (ou compétences–clefs), sur les modalités d’apprentissage, sur la diversification des formes d’évaluation)
    • par un travail organisationnel et des modifications structurelles (réorganisation du temps scolaire permettant une variété des formes d’apprentissage, diversité des groupements d’élèves, recherche sur le temps mobile du cours, rôles des adultes dans la structure)
  • prévenir efficacement la violence par la mise en application d’invariants, de constantes de prévention :
    • dans le domaine pédagogique (travail sur l’interaction entre les pratiques pédagogiques et la diminution de la violence, travail sur la construction de repères clairs pour que le groupe d’apprentissage soit un espace de prise de risque et de sécurité)
    • dans le domaine éducatif et au niveau de l’organisation générale (travail sur la mise en place de repères clairs, la reconnaissance de l’élève, la prise de parole de l’élève, l’humanisation de la relation, l’inscription dans l’environnement (tissu urbain) et l’association effective des parents)
  • permettre un apprentissage véritable de la démocratie :
    • par le rapport pédagogique et la méthode utilisée pour construire l’accès aux savoirs
    • par le développement d’expériences de démocratie appliquée et la mise en situation réelle de l’élève (participation matérielle, fonctionnelle et institutionnelle, expériences concrètes de citoyenneté, mise en place de lieux d’échange, d’expression et de prise de parole, travail important sur la prise de parole et l’apprentissage de l’oral).


Une organisation pédagogique et éducative originale

    Elle est originale par rapport à un établissement classique :
  • Les trois tiers temps pédagogiques :
    • un tiers du temps est consacré aux disciplines générales classiques : analyse en objectifs, une individualisation maximale par prise en compte de la diversité des élèves et une gestion mobile de l’emploi du temps
    • un tiers du temps est consacré à l’interdisciplinarité reconnue comme fondamentale pour la formation intellectuelle
    • un tiers du temps est consacré à la formation artistique, sportive, technique et sociale sur la base d’ateliers trimestriels pour sortir du saupoudrage, aller vers une prise en compte globale de la personnalité de l’élève et donner les clefs pour s’insérer dans le monde contemporain
    • des groupements d’élèves différents :
    • les élèves s’insèrent dans deux groupes de base : la classe et le groupe de tutorat (qui regroupe une douzaine d’élèves autour d’un tuteur adulte)
    • les groupements d’élèves sont diversifiés dans les trois tiers temps : le plus souvent par niveau pour les disciplines générales classiques et l’interdisciplinarité, par choix de l’élève ou la constitution d’équipes pour les autres moments.
    • des temps et des alternances originaux :
    • un temps d’accueil du matin entre « dehors » et « dedans »
    • un emploi du temps mobile fondé sur les rythmes chrono-biologiques de l’adolescence et une diversification des temps du cours
    • une place importante accordée au travail et au suivi individuel de l’élève (plages d’aide au travail et tutorat individuel)
    • une planification rigoureuse sur l’ensemble de l’année incluant des semaines totalement interdisciplinaires et un travail d’équipe des adultes (avec notamment des réunions hebdomadaires dans leur temps de service).

Suggestions de navigation

Liens internes

      Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter la partie

Le projet