Clisthène, ce sont des élèves de la diversité

A la rentrée 2012, à Clisthène ce sont une centaine d’élèves répartis en 4 classes (6e, 5e, 4e, 3e).

Des élèves sans profil spécifique

Notre objectif est de montrer que le collège unique peut promouvoir une véritable égalité des chances entre tous les élèves, à condition de modifier sa structure et la pédagogie. Clisthène s’adresse donc à tous les élèves : Clisthène ne s’adresse ni particulièrement aux élèves en difficulté ou décrocheurs (d’autres établissements expérimentaux spécialisés dans le décrochage le font très bien), ni spécifiquement aux élèves en réussite ou précoces. Nous voulons une population scolaire hétérogène, à l’image de celle du quartier. On trouve donc à Clisthène à la fois des élèves réussissant normalement, des élèves en difficulté et des élèves réussissant très bien. C’est l’une des traductions de notre choix résolu de l’hétérogénéité comme l’un des facteurs d’éducation et de la réussite des élèves.


Des élèves volontaires recrutés principalement sur carte scolaire

Les élèves de Clisthène sont recrutés essentiellement – à peu près 18 élèves sur une classe de 25 – sur le secteur du collège du Grand Parc (Bordeaux). Les autres élèves, recrutés hors secteur, viennent assurer mixité sociale et hétérogénéité scolaire.

Compte tenu du caractère expérimental de la structure, seules les familles volontaires viennent à Clisthène. Les familles intéressés doivent donc faire acte de candidature. Les candidatures sur carte scolaire sont examinées au mois de juin par un commission de l’Education nationale réunie à l’Inspection académique de la Gironde. Les critères retenus permettent d’assurer l’hétérogénéité des élèves revendiquée par la projet :

* mixité fille/garçon : 1/2 filles, 1/2 garçons ;

* mixité géographique : 1/3 des élèves pour chaque école primaire du secteur (Condorcet, Montgolfier et Schweitzer) ;

* hétérogénéité scolaire : 1/3 d’élèves en difficulté, 1/3 d’élèves réussissant normalement, 1/3 d’élèves réussissant très bien.